Le digital, ce puissant levier de recrutement

À l’ère de la transformation digitale, la présence en ligne représente une variable clé dans l’équation du recrutement. Il s’agit, pour les chercheurs d’emploi, de renforcer leur employabilité en dénichant les opportunités qui se présentent sur la toile. Les recruteurs sont tenus, pour leur part, d’identifier les talents qui vont accompagner leur développement. Une démarche qui passe par un renforcement de la marque employeur.

Dans un contexte marqué par l’arrivée de nouvelles générations avec de nouvelles pratiques sur le marché du travail, la gestion des ressources humaines en entreprise est en train d’évoluer et mettre à jour ses pratiques afin d’attirer les jeunes talents. Le digital, à travers les différents canaux d’information et de communication qu’il présente, permet à la fois à l’employeur d’optimiser ses process de recrutement et au candidat d’augmenter ses chances de décrocher un emploi. La présence active en ligne est rapidement devenue indispensable pour le recrutement et la recherche d’emploi. Ce mouvement a ainsi pu attirer les employeurs qui cherchent de plus en plus leurs futurs collaborateurs à travers ces plateformes en adoptant leurs codes en matière de communication et mode de recherche d’emploi : rapides, interactives, proches et décontractés. Mais c’est également un moyen d’évaluer la cohérence des candidats en examinant leur capacité de «personal branding».

Selon Philippe Montant, DG du portail internet dédié à l’emploi au Maroc, ReKrute.com, «le recruteur a souvent le réflexe de “googler” le nom d’un candidat afin de vérifier son historique sur la Toile». D’où la nécessité de bien savoir gérer sa présence sur ces réseaux, les compétences et les qualités à mettre en avant, notamment à travers les réseaux sociaux, afin de se distinguer face à ses pairs… «Tu es ce que tu partages» !
Ce même constat est valable du côté des candidats, comme l’affirme l’enquête menée par ReKrute.com auprès de ses utilisateurs. En effet, le premier contact d’un jeune talent avec les entreprises qui diffusent des offres d’emploi sur les médias ou les cabinets passe à travers des recherches en ligne, avant de déposer sa candidature. Ainsi, la e-réputation ou l’image de l’entreprise sur la toile devient une opportunité ou un risque pour renforcer sa marque employeur. Le digital offre plusieurs canaux d’information et de communication entre le recruteur et le candidat. Toutefois, l’utilisation d’un canal ou un autre doit être étudiée. L’enquête ReKrute révèle que malgré l’engouement pour les réseaux sociaux dans la vie personnelle, les job boards, ou sites de e-recrutement, occupent de loin la première place dans les moyens de recherche d’emploi, aussi bien du côté des candidats que des recruteurs.
En creusant du côté des candidats, il apparaît que plus de 60% des abonnés préfèrent l’utilisation des portails d’emploi contre seulement 38% qui ont recours aux réseaux sociaux. «Les réseaux sociaux sont surtout utilisés pour la recherche d’informations concernant une entreprise, et non pas pour terminer le processus et postuler. Les autres étapes, à savoir la recherche de renseignements sur les postes et candidatures, se font à travers les portails
emploi», souligne Philippe Montant.

Ce constat n’est pas spécifique au Maroc, puisque plusieurs études menées à l’international, notamment en France, ont révélé que cette tendance persiste. Selon «la grande enquête 2015 de RegionsJob sur les méthodes de recrutement», l’utilisation des job boards pour recruter ou chercher un emploi reste toujours en pole position, devant les autres méthodes de recherche d’emploi, comme les candidatures spontanées et les réseaux sociaux.

Le réseau, un élément crucial pour bâtir sa carrière

Soigner sa présence en ligne semble être plus important que jamais, tant pour les entreprises que pour les candidats. L’enquête confirme que les réseaux sociaux sont complémentaires des autres outils liés au recrutement et à l’emploi, ils ne s’y substituent pas (seuls 4% des personnes ont déclaré avoir été recrutées par ce biais), mais représentent un outil d’aide à la décision qui peut faire pencher la balance.

Les individus gèrent leurs carrières au quotidien à travers le contact avec les différents cercles de relations, ces relations sont bien évidemment vos amis, vos collègues, vos clients… Celles-ci permettent de se tenir au courant de ce qui se passe sur le marché, des évolutions de son métier, voire des innovations dans son secteur d’activité. Ces relations peuvent aussi aider à prospecter de nouveaux clients, et pourquoi pas mettre en contact avec le futur employeur. Pourtant, beaucoup de gens ne sont pas conscients de son importance et continuent à croire que ce concept est réservé à des professionnels aux profils bien spécifiques, ce qui est faux ! Enrichir son réseau à l’ère du digital est une nécessité et permet de bénéficier des nombreux avantages que cela peut présenter : échange d’idées, partage d’informations… C’est aussi un excellent moyen pour acquérir de nouvelles compétences, gérer sa carrière et détecter de nouvelles opportunités.

«Le réseau personnel et professionnel est indispensable au fur et à mesure qu’on monte en niveau d’expérience. Pour cela, il faut bâtir en permanence et avec tout le monde (managers, dirigeants, collègues, clients, fournisseurs, etc.) des relations positives et à forte valeur ajoutée», note Philippe Montant. Encore faut-il savoir cultiver et nourrir ces relations, d’où l’intérêt d’être actif et disposé à aider les autres. Ainsi, ces personnes seront, à leur tour, disposées à vous aider en cas de besoin !

Source

liker, tweeter, partager...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Job Market, Les métiers du Digital, RH