BI

L’informatique décisionnelle (en anglais business intelligence (BI) ou decision support system (DSS)) est l’informatique à l’usage des décideurs et des dirigeants d’entreprises. Elle désigne les moyens, les outils et les méthodes qui permettent de collecter, consolider, modéliser et restituer les données, matérielles ou immatérielles, d’une entreprise en vue d’offrir une aide à la décisionet de permettre à un décideur d’avoir une vue d’ensemble de l’activité traitée.L’informatique décisionnelle (en anglais business intelligence (BI)1 ou decision support system (DSS)) est l’informatique à l’usage des décideurs et des dirigeants d’entreprises. Elle désigne les moyens, les outils et les méthodes qui permettent de collecter, consolider, modéliser et restituer les données, matérielles ou immatérielles, d’une entreprise en vue d’offrir une aide à la décisionet de permettre à un décideur d’avoir une vue d’ensemble de l’activité traitée.Ce type d’application repose sur une architecture commune dont les bases théoriques viennent principalement de R. Kimball, B. Inmon et D. Linstedt. 1. Les données opérationnelles sont extraites périodiquement de sources hétérogènes : fichiers plats, fichiers Excel, base de données (DB2, Oracle, SQL Server, etc.), service web, données massives et stockées dans un entrepôt de données. 2. Les données sont restructurées, enrichies, agrégées, reformatées, nomenclaturées pour être présentées à l’utilisateur sous une forme sémantique (vues métiers ayant du sens) qui permettent aux décideurs d’interagir avec les données sans avoir à connaître leur structure de stockage physique, de schémas en étoile qui permettent de répartir les faits et mesures selon des dimensions hiérarchisées, de rapports pré-préparés paramétrables, de tableaux de bords plus synthétiques et interactifs. 3. Ces données sont livrées aux divers domaines fonctionnels (direction stratégique, finance, production, comptabilité, ressources humaines, etc.) à travers un système de sécurité ou de datamart spécialisés à des fins de consultations, d’analyse, d’alertes prédéfinies, d’exploration de données, etc.L’informatique décisionnelle s’insère dans l’architecture plus large d’un système d’information mais n’est pas un concept concurrent du management du système d’information. Au même titre que le management relève de la sociologie et de l’économie, la gestion par l’informatique est constitutive de deux domaines radicalement différents que sont le management et l’informatique. Afin d’enrichir le concept avec ces deux modes de pensées, il est possible d’envisager un versant orienté ingénierie de l’informatique portant le nom d’informatique décisionnelle, et un autre versant servant plus particulièrement les approches de gestion appelé management du système d’information.