Quel avenir digital pour les entreprises ?

L’une des priorités majeures des dirigeants d’aujourd’hui est d’investir dans le digital. Cependant, face à la déferlante de nouvelles technologies et des possibilités infinies, comment y voir clair et identifier celles qui ont le plus de potentiel pour leur activité ?

Parmi une myriade de solutions, certaines, par leur capacité à améliorer dans de nombreux secteurs l’efficacité opérationnelle, à renforcer l’engagement client, et de manière générale à ouvrir de nouvelles possibilités stratégiques, sortent du lot.

L’Internet des Objets (IoT) donne par exemple aux fabricants la possibilité de transformer leur activité en créant de nouvelles gammes de produit, s’accompagnant de services logiciels et d’analyse des données. L’intelligence artificielle peut, grâce à l’apprentissage automatique, traiter de très grands volumes de données sur les comportements des clients et identifier des pistes pour renforcer leur engagement. La Blockchain, à l’aide d’un registre électronique décentralisé qui enregistre et valide des transactions de manière anonyme et fiable, a non seulement le potentiel de transformer de nombreux secteurs, à commencer par les banques et assurances, mais aussi de révolutionner la façon même de réaliser toute transaction économique. L’impression 3D entraîne une contraction de la chaîne logistique, une réduction du cycle de développement d’un produit et la création de nouvelles offres adaptées à des demandes sur-mesure.

L’intérêt de ces technologies se démultiplie lorsque qu’elles s’imbriquent pour allier amélioration de l’expérience client, meilleure performance au quotidien et anticipation des futures évolutions de l’entreprise à travers l’analyse prospective des données.

Au-delà des promesses portées par ces nouvelles technologies, l’une des questions qui sous-tend la transformation digitale des entreprises reste avant tout : comment se les approprier ?

Le pouvoir du digital, outil au potentiel remarquable pour l’atout concurrentiel et la créativité d’une entreprise, réside d’abord dans l’acceptation et l’appropriation par les équipes, et leurs managers, puis leur prise en compte à long terme dans le plan de carrière de l’ensemble des ressources humaines. La transformation digitale des entreprises a des conséquences profondes : elle impacte nécessairement la culture, les pratiques managériales et la nature des échanges entre équipes et individus. Sans prendre en compte cette dimension essentielle, l’investissement dans le digital ne peut pas tenir ses promesses. La complexité de cette problématique réside dans la capacité de l’entreprise à conjuguer deux temporalités : le temps de l’évolution des technologies, qui court à une vitesse grandissante, et le temps humain – nécessairement plus difficile à appréhender.

Au-delà de cet enjeu, sur le long terme, l’une des questions centrales des entreprises face aux nouvelles technologies reste de garantir leur sécurité. La question du futur digital des entreprises est désormais nativement reliée à celle de la cybersécurité : les données de l’entreprise représentent son premier actif, un actif qu’il s’agit d’exploiter, de développer et donc de protéger. Savoir s’approprier les risques et les contrôler est indissociable de l’investissement dans les nouvelles technologies. Là encore, cet enjeu est complexe à appréhender car au-delà des processus ou des outils, l’action humaine est clairement en jeu.

Pour mieux  comprendre et anticiper les transformations des entreprises, inscrivez-vous à la revue « Décryptages » de PwC en cliquant ici.

Retrouvez également les dernières tendances digitales ici.

Par: Bernard Gainnier (Chairman & Territory Senior Partner at PwC France & Francophone Africa)

Source

liker, tweeter, partager...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Stratégie