Pourquoi la résilience est capitale pour l’entrepreneur

La capacité de résilience et l’entrepreneuriat vont de pair. Le chemin vers le succès est pavé d’embuches. Il est indispensable de savoir se relever à chaque fois plus fort et de positiver quelles que soient les situations auxquelles l’entrepreneur est confronté.

POURQUOI LA RÉSILIENCE ?

Comme je l’ai déjà abordé plusieurs fois dans ce blog, on peut comparer le parcours de l’entrepreneur à un voyage de longue durée sur un grand 8.

En effet, et selon les moments, on passe du toit du monde au troisième sous-sol et ceci de manière quasi permanente.

Tantôt on se sent le roi du monde et tout semble nous réussir le plus naturellement du monde.

Tantôt, on doit faire face à des imprévus et des contraintes souvent en dehors de notre capacité d’action et qui viennent plomber notre moral ainsi que notre business.

C’est le jeu… et la beauté de la vie d’entrepreneur !

La résilience est donc un élément indispensable pour réussir et faire face à l’adversité qui finira toujours par pointer le bout de son nez.

 

LA RÉSILIENCE : C’EST QUOI ?

Selon le dictionnaire, la résilience est : « La capacité de matériaux a résister aux chocs. ».

Je dois vous avouer que c’est plutôt dans le sens psychologique que ce concept nous intéresse ici à savoir :

« La capacité à réussir à vivre et à se développer positivement, de manière socialement acceptable, en dépit du stress ou d’une adversité qui comporte normalement le risque grave d’une issue négative. »

On comprend directement mieux le lien avec l’entrepreneuriat, non ?

Réussir à lancer son business et inventer son futur, c’est de pouvoir faire face aux difficultés qui se dressent sur notre chemin, de les dépasser, d’en tirer des enseignements et surtout ne jamais abandonner !

 

CULTIVER SA CAPACITÉ DE RÉSILIENCE

Nous possédons toutes et tous une certaine capacité de résilience. Celle-ci provient de notre ADN, de notre parcours de vie et des expériences que nous avons accumulées.

De nombreuses études démontrent que les circonstances et les leçons que nous retenons de nos propres difficultés jouent un rôle déterminant pour développer et cultiver la résilience.

« Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. » Nelson Mandela

Pour ceux et celles qui ne me suivent pas sur les réseaux sociaux, je dois vous avouer que ces 3 derniers mois ont été une période particulièrement formatrice…

 

MON EXPÉRIENCE DES DERNIERS MOIS

 

En effet, j’ai toujours été sportif et un peu hyperactif. Les activité de plein air sont des «ballons d’oxygène» qui me permettent de mener une vie de «hustler» à 200 à l’heure, tous les jours et de mener 1000 projets en même temps.

Malheureusement, j’ai appris en mai dernier que je suis atteint d’une maladie des articulations appelée la chondropathie et, comme je ne fais jamais les choses à moitié, je me trouve à un degré 4 !

Qu’est-ce que cela signifie me direz-vous. Il s’agit d’une destruction totale du cartillage visiblement sans possibilité de guérison. Pour faire simple, je n’ai plus de «coussin d’amortissement» et les os de ma cheville se frottent littéralement l’un contre l’autre…

Croyez-moi, il y a mieux pour un runner qui cherche à se lancer dans les ultra-trails ! Et cela signifie également de dire adieu au snowboard, aux balades en montagne et toutes les autres activités qui sollicitent la cheville…

J’ai donc eu l’occasion de tester pleinement ma capacité de résilience ! Une fois passé le choc initial de la nouvelle et celle du deuil, j’ai décidé de rebondir en ne me laissant pas abattre.

Au contraire, mon intention est de refuser la fatalité, de m’adapter et de découvrir comment sortir plus fort de cette expérience. Ceci tant pour ma vie personnelle que pour mon business.

Résilience quand tu nous tiens…

Et vous savez quoi ? Je suis en train de gagner ! Pour plus de détails sur ma rémission, faites un tour sur ma page Facebook pour découvrir mon aventure ? #fcukchondropathy

« Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort. » Friedrich Nietzsche

 

LA RECETTE DE LA RÉSILIENCE

Dès lors, être résilient est indispensable pour un entrepreneur !

Mais comment faire pour développer et renforcer cette capacité si précieuse ?

J’ai tenté de réunir les ingrédients nécessaires pour augmenter vos chances de réussir cette recette si importante pour les starters.

 

1. UNE BONNE DOSE D’OPTIMISME

Être optimiste, c’est un état d’esprit. C’est être convaincu qu’il ressortira toujours le meilleur de n’importe quelle situation. Il faut croire en sa bonne étoile et développer une véritable confiance en la vie.

L’optimisme permet aux entrepreneurs de faire face aux difficultés et aux échecs (vous en connaîtrez, c’est une évidence !) en rebondissant au travers de nouvelles tactiques/actions.

Pour développer l’optimisme, rien de tel que d’observer des personnes qui ont réussi et surtout comment elles ont été capables de surmonter les moments difficiles.

Personnellement, je suis friand de la lecture de biographies d’autres entrepreneurs qui me permet, au travers de ma capacité d’empathie, d’entrer dans leurs baskets et de construire ma confiance dans le futur.

 

2. UNE LARGE PINCÉE DE COURAGE

Croire en l’avenir est une chose, mais elle n’est rien sans une capacité à prendre des décisions et déclencher des actions décisives.

La détermination est un des atomes principal de la formule de la résilience. Elle permet de dépasser ses peurs, faire front et d’aller de l’avant quoi qu’il arrive.

Plus vous serez capable de prendre des décisions dans des moments de doute et ainsi, d’éviter la procrastination, et plus vous renforcerez votre potentiel de résilience.

 

3. UNE CUILLERÉE PLEINE D’HUMOUR

La vie d’un entrepreneur peut être dure parfois et, il est indispensable de savoir prendre de la distance si on veut durer dans ce «métier».

J’aime particulièrement l’adage qui dit : « Qu’on peut faire des choses très sérieuses sans pour autant se prendre au sérieux. ».

Ce concept s’applique particulièrement bien à l’entrepreneuriat.

L’humour et la capacité d’autodérision sont des outils très puisssants. Ils permettent de cultiver sa propre bonne humeur et de prendre la vie du bon côté, même dans les moments difficiles.

Être en mesure de rire de tout, renforce donc la résilience. Il serait donc dommage de s’en priver. Marrez-vous le plus souvent possible et surtout lorsque vous vous sentez un peu « down ».

 

4. UNE GROSSE SAUPOUDRÉE DE TÉNACITÉ

Si vous souhaitez réussir à donner vie à votre business, inventer votre futur et « passer l’épaule », il faut définitvement bannir le mot abandonner de votre vocabulaire.

Être résilient, c’est être persuadé que vos efforts finiront toujours par payer ! Il faut penser persistance et persévérance .

Une fois de plus, rien de tel que de s’inspirer des personnes qui connaissent le succès et d’analyser comment elles ont été capables de ne jamais rien lâcher.

Devenez une machine à continuer d’essayer tant que la réussite n’est pas au rendez-vous !

« Je n’ai pas échoué, j’ai trouvé 10 000 façons qui ne fonctionnent pas. Je ne me décourage pas car chaque tentative échouée est un pas en avant vers la réussite. » T. Edison

 

5. UN TRAIT DE CRÉATIVITÉ ET D’OUVERTURE D’ESPRIT

Pour augmenter votre capacité de résilience, il faut faire preuve d’ouverture d’esprit et ne pas avoir peur d’explorer des nouvelles voies pour résoudre vos problèmes.

Ne craignez pas de penser «en dehors de la boîte», de tester des nouvelles choses «exotiques» et ouvrez votre champ des possibilités.

Pour reprendre la fameuse formule Xfiles : La vérité est souvent ailleurs !

A titre d’exemple, me tourner vers les médecines alternatives et les plantes plutôt que d’accepter simplement les propositions chimiques de la pharma, a joué un rôle prépondérant dans le processus pour combattre ma chondropathie.

Et je peux vous assurer que le succès est au rendez-vous !

 

6. UN SOUPÇON D’INSOUCIANCE

Le stress et la préoccupation sont des éléments qui plombent fortement notre capacité de résilience. Etre responsable est très important.

Par contre, il faut être attentif à ne pas tomber dans l’excès et que cet engagement devienne un frein ou un blocage insurmontable.

Pour cultiver sa résilience, il faut pouvoir faire preuve d’une certaine insouciance, parfois pour ne pas subir le poids de l’entrepreneuriat.

Ruminer sans cesse ne vous aidera pas à franchir les obstacles en vue d’atteindre le succès.

Je vous encourage donc à trouver des activités qui vous permettent de vous «laver la tête», de raffraîchir vos pensées et vous relaxer.

Qu’il s’agisse de pratiquer le yoga, méditer, aller courir dans la nature, visiter des expositions, aller sauter comme un fou dans un festival en plein air ou apprendre à jouer du ukulélé, trouvez des moyens d’exulter.

Votre résilience vous en remerciera.

 

LAST BUT NOT LEAST…

Pour aller au bout de mon analogie culinaire, le meilleur moyen pour déguster un bon repas est de le partager !

Oubliez l’image du super-entrepreneur qui s’est construit seul et sans l’aide de personne. La collaboration et l’échange sont les ingrédients finaux de la résilience.

Rien de tel que de s’entourer de personnes bienveillantes et elles-mêmes résilientes pour améliorer cette qualité.

Fréquentez des gens qui croient en vous et dans vos projets. Nourrissez-vous de leurs encouragements et de leur énergie positive. Et surtout, évitez les individus « toxiques » qui projettent sur vous leurs propres peurs, leurs frustrations et leur amertume.

Alors, à vous de jouer et surtout n’hésitez pas à rejoindre notre groupe Facebook privé où vous aurez l’opportunité d’échanger avec une communauté de starters passionnés, prêts à renverser des montagnes pour atteindre leurs objectifs.

Source

liker, tweeter, partager...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Development, Entreprendre